COLLOQUE

DE LA CONFÉRENCE NATIONALE DES ACADÉMIES

À PARIS LES 4 ET 5 OCTOBRE 2019

SUR LE THÈME DE L'INNOVATION

 

La Conférence Nationale des Académies (CNA) organise chaque année un colloque, en alternance en province et à Paris. Le colloque en province est à la charge de l’Académie qui prend cette année-là la présidence de la Conférence pour deux ans. En 2018 c’était l’Académie d’Alsace qui avait accueilli le colloque de la CNA.
Le colloque 2019 s’est donc tenu à Paris les 11 et 12 octobre et c’est le thème de l’innovation qui avait été retenu.
L’innovation est un terme à la mode. Elle est une constante de la nature vivante, elle est aussi une ligne de conduite depuis toujours de l’Homme dans sa compréhension et dans ses tentatives de maîtriser le monde dans lequel il vit.
Vingt-cinq contributions avaient été adressées sur ce thème au bureau de la CNA et au professeur Michel Woronoff qui depuis plusieurs années prend à sa charge la préparation et l’organisation des colloques parisiens.
Une vingtaine de ces propositions ont été présentées oralement lors des deux journées du colloque les vendredi 11 et samedi 12 octobre 2019.

La première journée s’est déroulée dans les salons de la Fondation Simone et Cino Del Duca. Après l’ouverture du colloque par monsieur Xavier Darcos, chancelier de l’Institut, selon la tradition c’est le président d’honneur de la CNA, le professeur Bernard Bourgeois, qui est intervenu le premier sur le thème de la condition et de la détermination de la pensée dans le progrès, suivi d’une communication de la présidente de la Conférence, madame Christiane Rœderer, proposant à l’auditoire une invitation à quelques chemins de traverse. Au cours de cette première journée, une dizaine de communications ont été présentés, regroupées par domaines.  La médecine, en particulier avec le thème de la bioéthique, avait été bien sûr retenue, avec une communication du professeur Jacques Battin de notre Académie sur les lois socio juridiques et procréatiques et une intervention très remarquée de madame Gemma Durand, gynécologue, de l’Académie de Montpellier qui a traité de l’innovation médicale à l’innovation sociétale.
Le lendemain, samedi 12 octobre, le colloque s’est poursuivi à l’Institut quai Conti, dans la grande salle des séances mise à la disposition de la CNA par le Chancelier. Pour terminer ce colloque, la traditionnelle et remarquable synthèse avait été préparée par le professeur Michel Woronoff. Au cours de ces deux journées, tous les domaines de l’innovation ont été autant que possible abordés : les sciences, les lettres, les arts, sans oublier aussi les limites et les risques de l’innovation. A l’issue, selon la tradition, tous les participants ont reçu les Actes du colloque, comportant les interventions de ces deux journées ainsi que les autres contributions qui n’avaient pu être présentées faute de temps.

Ce colloque de la CNA est mis à profit pour tenir l’assemblée générale annuelle de la Conférence. Celle-ci s’est donc déroulée le vendredi en fin d’après-midi sous la présidence de madame Christiane Rœderer, assistée de monsieur Jean Hurstel, secrétaire général. Cette assemblée 2019 revêtait une importance particulière avec l’admission d’une nouvelle académie et une assemblée extraordinaire pour la modification des statuts.
L’Académie nationale de Reims a été admise au sein de la Conférence à l’unanimité, répondant aux critères imposés : une ancienneté importante, le caractère multidisciplinaire des membres et des activités, un nombre limité de membres titulaires, tous élus, et un rayonnement local et régional par le renom des membres et la qualité des travaux. Elle est ainsi la 33ème compagnie à intégrer la Conférence Nationale des Académies. La mise à jour des statuts de la CNA était devenue indispensable et demandée par plusieurs académies. Elle concernait d’abord la liste des académies membres de la CNA, mise à jour qui n’avait pas été faite depuis sa création officielle en 1994. L’autre modification des statuts concernait la composition du Bureau, notamment pour tenir compte des pratiques qui se sont instaurées au fil des ans, avec la participation des responsables des colloque parisiens et de la revue Akademos ainsi que plus récemment du chargé du site internet de la CNA. Ces modifications ont été adoptées à l’unanimité.

Plusieurs membres de l’Académie de Bordeaux ont assisté à ce colloque 2019, dont M. François Braud, président honoraire de la Conférence, qu’il a présidée de 2012 à 2014. La présidente, Mme Hélène de Bellaigue, et le secrétaire perpétuel, l’amiral Alain Béreau ont représenté l’Académie à l’assemblée générale.

Le prochain colloque se déroulera donc en province en octobre 2020, à Mâcon, puisque c’est l’Académie des sciences, arts et belles-lettres de Mâcon qui succédera à l’Académie d’Alsace et qui assurera la présidence de la CNA pour les deux années suivantes. En 2022, c’est la Société nationale académique de Cherbourg qui devrait prendre le relai de l’Académie de Mâcon.