RÉCEPTIONS DE MADAME CONSTANCE RUBINI

ET DE MONSIEUR FRANÇOIS HUBERT

EN QUALITÉ DE MEMBRES ASSOCIÉS

 

Les deux dernières séances publiques de l’Académie avant la période estivale ont été consacrées à la réception en qualité de membre associé de deux directeurs de musées importants de Bordeaux : madame Constance Rubini, directrice du musée des Arts décoratifs et du design le jeudi 19 mai, puis monsieur François Hubert, directeur du musée d’Aquitaine le jeudi 16 juin.

Madame Constance Rubini a été présentée au public par Robert Coustet, membre résidant. Directrice du musée des Arts décoratifs et du design de Bordeaux depuis janvier 2013, elle était auparavant, depuis 1997, à l’Union centrale des musées des arts décoratifs de Paris : chargée du commissariat de plusieurs expositions, conservatrice au département d’art moderne et contemporain, chargée des programmes culturels, tout en enseignant dans différentes écoles et en dirigeant plusieurs publications de design.
Madame Rubini a présenté une communication sur le musée dont elle a la responsabilité depuis plus de 3 ans et qu’elle a contribué à faire évoluer et à ouvrir plus largement. Avec cette présentation intitulée Le musée des arts décoratifs et du design, le passé et le futur, elle a retracé l’histoire très riche de l’Hôtel de Lalande, de ses destinations successives, hôtel particulier, hôtel de police, musée des arts anciens et enfin musée des arts décoratifs en 1955. Elle a illustré ses propos au travers de quelques-uns des objets et mobiliers emblématiques de cet hôtel et du musée. Elle a conclu sa communication en évoquant l’avenir du musée, notamment la transformation prochaine de l’arrière de l’hôtel, ancienne prison, consacrée aux réserves.



Monsieur François Hubert a été présenté par Jean-Bernard Marquette, membre résidant et président de l’association des amis du musée d’Aquitaine. François Hubert est directeur du musée d’Aquitaine depuis 2005 ; auparavant il avait mis en place puis dirigé le nouveau musée de Bretagne, créé en 2000, à la place du musée de Rennes.
François Hubert avait choisi pour sa communication de traiter du thème Histoire, mémoire et musées, en prenant l’exemple du thème de l’esclavage et de l’approche qui en est faite par les musées. Il pouvait s’appuyer sur ce qu’il a réalisé avec succès au musée d’Aquitaine : en effet il a ouvert en 2009 un espace permanent sur Bordeaux, le commerce atlantique et l’esclavage, espace qui est aujourd’hui une référence. En retraçant ainsi son approche et son action pour mettre en place ce projet, François Hubert a remarquablement illustré avec la question délicate de l’esclavage, le rôle des musées vis-à-vis de la mémoire et de l’histoire.



L’Académie de Bordeaux compte ainsi dorénavant parmi ses membres associés deux directeurs de musées phares de Bordeaux, ce qui correspond parfaitement à l’objectif fixé par l’admission de membres associés au sein de l’Académie : des acteurs importants de la vie régionale qui participent à son rayonnement.