Alain BÉREAU, membre résidant

 

 L’amiral Alain Béreau, entré à l’Ecole navale en 1962, avait choisi la spécialité de pilote d’aéronautique navale et a totalisé 4 500 heures de vol dans l’Aviation de patrouille maritime.
Il a commandé à la mer les frégates lance-missiles du Chayla et Suffren, puis comme contre-amiral, les Forces maritimes de l’océan Indien. Il a été responsable des opérations maritimes en Atlantique à la Préfecture maritime de Brest ainsi que président de la Commission d’essais des nouveaux navires et sous-marins.
Affecté à trois reprises à la Direction du personnel de la Marine, il en a été le directeur pendant 3 ans et demi. Nommé inspecteur général des armées et promu amiral, il a suivi l’ensemble du processus de révision du statut général des militaires en qualité de vice-président de la commission mise en place par le ministre. Il a été ensuite, de 2006 à 2010, membre du Haut Comité d’évaluation de la condition militaire qui dresse un rapport chaque année au président de la République et au Parlement sur la situation des militaires.
En deuxième section depuis décembre 2003, l’amiral Béreau a été membre du Conseil d’analyse de la société auprès du Premier ministre. Les travaux de ce Conseil, présidé par Luc Ferry, ont abouti en 2011 au vote d’une loi sur le service civique volontaire et à la mise en place de l’Agence du service civique. Il est membre du Comité stratégique auprès de cette Agence. Rapporteur en 2009 de la Commission Ambition volontariat sur les sapeurs-pompiers volontaires, il est membre du Conseil national des sapeurs-pompiers volontaires et il intervient régulièrement à l’Ecole Nationale Supérieure  des Officiers de Sapeurs-Pompiers.
Il a ainsi participé étroitement à l’élaboration et à l’adoption de trois lois depuis dix ans : statut général des militaires, service civique volontaire et engagement citoyen de sapeur-pompier volontaire.
Élu en 2011 à l’Académie Nationale des Sciences, Belles-Lettres et Arts de Bordeaux, il en est depuis janvier 2015 le Secrétaire perpétuel.