Christian JEAN DIT CAZAUX, membre résidant


Né un 20 Janvier… dans un paysage, « où comme une flamme cuivrée court de touffe en touffe, la fleur d’ajonc ». De parents… qui ont fasciné son regard en lui offrant palettes et couleurs grasses. Son enfance… se passe à tacher meubles et tapisseries. Après des études… où tout a une fin, s’engage… dans une vie tumultueuse, parfois troublante : il fait la connaissance de Mozart et Picasso, qui lui apprennent, l’un qu’il existe des clefs célestes, l’autre à placer une ombre dans un soleil ou un fruit dans une coupe hors de la toile.

Parcours
1971 : commissaire-priseur associé (aujourd’hui honoraire).
1981-1997 : président du syndicat des Commissaires-priseurs de province.
1983-2002 : élu à la mairie de Bordeaux.
1986 : expert à la cour d’appel de Bordeaux (aujourd’hui honoraire).
2006 : élu membre résidant à l’Académie nationale des sciences, belles-lettres et arts de Bordeaux, dont il assure la présidence pour l’année 2011.
2008 : enseigne à l’ICART de Bordeaux, École du commerce de l’art et de l’action culturelle.

Ancien Président de la Mémoire de Bordeaux, il est aujourd’hui Président du Cercle André Abadie.

Nombreuses expositions de peintures en France.
A commis 12 livres de poésie, nouvelles, essais, pièces de théâtre dont certaines ont été jouées à Bordeaux. Son dernier né Le Commissaire-Priseur dans tous ses états est en instance d’être édité.

Officier de la Légion d’Honneur.


Christian Jean Dit Cazaux aime sa ville et son Guggenheim, c’est-à-dire les quais de Bordeaux, les vieux amis, les vieux livres et les vieux vins, l’écriture, la peinture dans tous ses états, la sieste. Il n’aime pas les cuisses de grenouille et la myopie bordelaise. Mais vive le ciel bleu !