May-Eliane de LENCQUESAING, membre résidant


Née en 1925 à Bordeaux, le parcours de May-Eliane de Lencquesaing est marqué par l’attachement à la terre et particulièrement aux vignobles.

Enfance dans une famille, partie ancrée depuis le XVIIIe siècle à Bordeaux et en Médoc, partie d’origine irlandaise et espagnole, fixée aux Philippines depuis plus de 200 ans.
Mariée à un officier français : 30 années de vie militaire. Quatre enfants, dix petits-enfants, dix arrières petits-enfants.
Education à Bordeaux, Ecole normale de musique (Alfred Cortot), puis conservatoire, scoutisme, études de philosophie à la faculté des lettres de Bordeaux, études interrompues par le mariage.
Par la suite, formation d’infirmière à l’hôpital militaire de Fort-Leavenworth dans le Kansas où son mari est affecté en 1951-1952. Puis de 1952 à 1962, à Paris, reprise de responsabilités dans le scoutisme : commissaire régionale, branche Louvetisme.
Reprise des études à Sciences Po Paris en 1954-1955.
Nouveau séjour aux Etats-Unis avec son mari en 1968-1970.

Retour en France, élue en 1971 aux élections municipales dans le Pas de Calais, avec deux mandats de conseiller municipal de 1971 à 1983.

En 1978, May-Eliane de Lencquesaing est appelée à prendre la gestion des vignobles familiaux en Médoc : Château Pichon Longueville, Comtesse de Lalande et Château Bernadotte qu’elle dirigea jusqu’en 2006.
Elle mène aussi des études d’œnologie à l’université de Bordeaux-Talence.
Grand chancelier de l’Académie des vins de 2004 à 2007.
Présidente du Comité de la Légion d’honneur Nord Bordeaux de 2004 à 2011.
En 2003, May-Eliane de Lencquesaing se lance dans la création d’un vignoble de 70 hectares à Stellenbosch en Afrique du Sud, avec un musée du verre de 400 pièces, de l’époque Romaine à l’Art moderne, musée ouvert au public.
Aujourd’hui encore, May-Eliane de Lencquesaing est toujours chef d’entreprise.