SORTIE ANNUELLE 2016 DE L'ACADÉMIE

À BROUAGE ET ROCHEFORT

 

Pour la traditionnelle Journée hors les murs de l’Académie, le président Régis Ritz avait choisi comme destination Rochefort.
Préparée avec soin, en particulier grâce au général Gilles Robert, membre associé, aidé de Jean-Pierre Poussou, le programme de cette sortie annuelle avait séduit de nombreux académiciens et leurs conjoints ainsi que des amis de l’Académie : plus d’une cinquantaine de participants au total.
Après une collation à l’arrivée, la matinée a été consacrée à la visite de Brouage. Dans le car, avant l’arrivée, Michel Vigneaux avait présenté les particularités géologiques de la région de Rochefort, puis sur les remparts, Jean-Pierre Poussou a évoqué l’histoire si particulière de Brouage : port de commerce, place forte, port de guerre, ville natale de Samuel de Champlain, liens avec la Nouvelle France, puis le déclin irrémédiable avec l’ensablement du port. Jean-Pierre Poussou a également décrit la place forte : remparts, portes, bâtiments militaires. Avant de quitter Brouage, les participants ont pu également passer un moment dans l’église Saint-Pierre et Saint-Paul, en admirant notamment les vitraux qui témoignent des liens qui unissent encore aujourd’hui Brouage au Canada : six de ces vitraux sont l’œuvre du maître verrier franco-canadien Nicolas Sollogoub.

Le déjeuner a été pris au Cercle interarmées de Rochefort, qui connaît localement un grand succès. Cela a été l’occasion d’un petit moment de nostalgie pour le Secrétaire perpétuel, puisque dans la cour du Cercle on peut admirer un Fouga Magister, avion sur lequel il a appris à piloter…
La première visite de l’après-midi était consacrée à l’antenne de Rochefort du Service historique de la Défense. Accueillis par le conservateur général du patrimoine, René Estienne, venu de Lorient, après une présentation du service, les participants ont pu découvrir de très belles archives, des documents exceptionnels, telle que la liste d’embarquement de la frégate la Saale sur laquelle Napoléon Bonaparte avait pris passage le 8 juillet 1815, avant de se rendre aux Anglais, les documents du procès et du jugement du commandant de la frégate la Méduse tristement célèbre, ou encore des souvenirs de Pierre Loti. En outre le service présente aussi une très intéressante collection d’uniformes de la Marine depuis plus d’un siècle.

La seconde visite de l’après-midi était consacrée au musée de la Marine de Rochefort. Les visiteurs ont d’abord pu découvrir dans la cour une réplique saisissante à l’échelle une, du radeau de la Méduse. Puis le guide, dans les différentes salles, a mis l’accent sur les maquettes représentatives des navires construits dans l’arsenal de Rochefort au fil de deux siècles d’activités : frégates et vaisseaux du temps de la période faste, mais aussi premiers navires en fer et à vapeur, premiers sous-marins.

La dernière visite de l’après-midi était consacrée à l’Hermione, réplique d’un des bateaux construits dans l’arsenal de Rochefort. La guide a d’abord présenté le chantier de l’Hermione, les défis que représentait ce projet hors norme, notamment la redécouverte de nombreuses techniques et savoir-faire de la construction navale au XVIIIe siècle, avant que ne vienne le moment très attendu de la montée à bord. Tous les participants de cette belle journée n’ont pas manqué de garder en photos ces instants passés sur ce bateau devenu emblématique…
Ainsi se terminait, non sans être passé devant la Corderie royale, cette Journée hors les murs de l’Académie. Au retour vers Bordeaux, les participants ont exprimé leur satisfaction. Le choix de Brouage et de Rochefort s’est avéré très judicieux, très riche en visites passionnantes, alors que Rochefort offre encore bien d’autres possibilités, peut-être pour une autre sortie annuelle de l’Académie.

 

Le Secrétaire perpétuel : amiral Alain Béreau.   Photos : Yves Baillot d’Estivaux.