RÉCEPTION DE MONSIEUR CLAUDE JEAN

EN QUALITÉ DE MEMBRE RÉSIDANT

 

Lors de la séance du 2 avril 2015, l’Académie nationale des sciences, belles-lettres et arts de Bordeaux avait élu en qualité de membre résidant monsieur Claude Jean au fauteuil de monsieur Henri Bourguinat, qui avait demandé à être admis à l’honorariat.
Après avoir effectué les traditionnelles visites de courtoisie auprès de ses futurs consœurs et confrères, Claude Jean a été reçu à l’Académie le jeudi 4 février 2016.

Après l’ouverture de la séance, le futur académicien a été introduit dans la salle par les deux membres résidants qu’il avait choisis comme parrains : Jean-Louis Aucouturier et Christian Jean Dit Cazaux. Il a prononcé son discours de remerciement sur le thème de la diversité culturelle et linguistique. Henri de Granmaison lui a répondu en le présentant aux académiciens et à l’important public dans son discours de réception.

Né en 1946, agrégé de lettres modernes, après avoir été directeur du Centre de civilisation française de l’Université de Varsovie, Claude Jean a exercé à trois reprises les fonctions d’attaché ou de conseiller culturel en ambassade de France, aux Pays-Bas (1977-1980), en Syrie (1981-1985) et au Portugal (1981-1985) où il était également directeur de l’Institut franco-portugais de Lisbonne. Chef de mission à la Délégation générale à la langue française au ministère de la Culture et de la Communication, puis délégué général adjoint à la langue française et aux langues de France, il a été ensuite directeur régional des affaires culturelles de la région Picardie (2003-2008), puis de la région Aquitaine (2008-2011).
Le nouvel académicien est aujourd’hui président du conseil d’administration de l’ensemble Sagittarius et directeur de la délégation régionale Aquitaine de la Fondation du patrimoine. Il est l’auteur de trois romans : Voyage en grande et petite tyrannie (1997), Le Pentaméron (2001) et La septième colline (2003).

Avant de clore la séance, le président Régis Ritz a remis au nouvel académicien la médaille de l’Académie, gravée à son nom, les Actes 2015 de l’Académie et un exemplaire de la Coutume qui régit le fonctionnement et la vie de la compagnie, puis l’a invité à signer pour la première fois le registre de présence aux séances.