RÉCEPTION DU PROFESSEUR HENRY de LUMLEY

EN QUALITÉ DE MEMBRE D'HONNEUR

 

Lors de la séance publique du jeudi 31 mars 2016, le professeur Henry de Lumley, directeur de l’Institut de paléontologie humaine et ancien directeur du Muséum national d’histoire naturelle, a été solennellement  reçu en qualité de membre d’honneur de l’Académie nationale des sciences, belles-lettres et arts de Bordeaux.
C’est monsieur Jean-Louis Aucouturier, membre résidant, qui a présenté le professeur Henry de Lumley, préhistorien mondialement reconnu, qui  a dirigé de nombreuses fouilles archéologiques à travers le monde (France, Espagne, Italie, Grèce, Turquie, Ethiopie, Géorgie, Inde, Chine, Brésil..). L’objectif essentiel de ses recherches, tant sur le terrain qu’en laboratoire, est naturellement l’étude des origines de l’homme, de son évolution morphologique et culturelle, de son comportement et de son mode de vie au sein de ses paléo environnements. Mais, parallèlement, les travaux du professeur de Lumley ont eu aussi pour but de suivre l’évolution des climats et de la biodiversité tout au long des temps quaternaires dans diverses régions du monde. La particularité de sa démarche réside dans l’aspect interdisciplinaire des recherches en faisant appel aux techniques les plus variées, les plus en pointe telles que la stratigraphie, la sédimentologie, la magnéto-stratigraphie, la géochronologie, la palynologie ou encore la paléoanthropologie…
Le professeur de Lumley est à l’origine de la construction d’une dizaine de musées, notamment en France : Terra Amata, près de Nice, Tautavel, Tende, Quinson ou encore Vallon Pont d'Arc. Jean-Louis Aucouturier a souligné la volonté d’Henry de Lumley de réunir sur un même site au plus près d’un chantier de fouilles, des laboratoires de recherches, un musée, des espaces pour des colloques et des congrès, ayant ainsi le plus grand souci de lier culture et développement économique, Tautavel étant un exemple accompli de cette politique.

Le professeur Henry de Lumley a ensuite présenté une conférence intitulée Les grandes étapes de l’évolution morphologique de l’Homme. Emergence de la conscience, étapes de l’histoire humaine qu’il a baptisées successivement  : la bipédie ou la libération des mains, l’invention de l’outil ou l’émergence de la pensée conceptuelle, l’émergence du sens de l’harmonie, la domestication du feu, les balbutiements de la pensée symbolique, l’aménagement de l’espace intérieur, la naissance de l’angoisse métaphysique avec les premières sépultures, l’explosion de la pensée symbolique ou l’homme moderne, les premiers peuples pasteurs et agriculteurs et la sédentarisation et enfin les premiers idéogrammes. Le professeur de Lumley a ainsi brillamment brossé, avec un sens pédagogique exceptionnel, non sans humour, une passionnante histoire de l’homme, en montrant tout ce que les recherches archéologiques permettent de connaître et de comprendre de nos origines.


Pour marquer cette réception en qualité de membre d’honneur, le président Régis Ritz remettait au professeur Henry de Lumley une médaille de l’Académie aux armes de son fondateur le duc de la Force, les actes du tricentenaire et ceux de l’année 2015, ainsi que le très bel ouvrage Bordeaux, l’art et le vin de Robert Coustet, membre résidant.