Michel POUCHARD, membre résidant

 
Membre de l’Académie des sciences de l’Institut de France (1992), Michel Pouchard est professeur émérite à l'université de Bordeaux.
Il a consacré ses travaux à la physico-chimie des solides inorganiques et des matériaux oxydes ou dérivés du silicium. À partir d'une étude très fine de la liaison chimique et de son extension à la structure de bandes de solides non moléculaires, il a tiré un certain nombre de règles permettant la stabilisation de composés peu stables ou l'édification de solides nouveaux à propriétés voulues : conductivité électronique, ionique, aimantation magnétique, état de spin, pour en faire des matériaux applicables dans le domaine de l'énergie, de l'électronique ou des matériaux ultra durs.

FORMATION ET CARRIÈRE
1967 : docteur ès sciences, faculté des sciences de Bordeaux.
1960-1967 : stagiaire puis attaché de recherche au CNRS.
1967-1970 : maître de conférences à l’université de Bordeaux 1.
1970-2004 : professeur à l’université de Bordeaux 1, puis à l’Institut universitaire de France, chaire de physico-chimie des solides inorganiques.
2004 : professeur émérite à l’université de Bordeaux 1.

AUTRES FONCTIONS
1975-1984 : directeur du service de diffusion de la technologie des matériaux du CNRS.
1984-1986 : président de la 33ème section du Conseil national des universités.
1992-2002 : membre de l’Institut universitaire de France.
1993 : membre du Conseil supérieur de la recherche universitaire placée auprès du ministre.
1993-1997 : administrateur de l’Institut universitaire de France.
1995-1999 : rédacteur en chef des comptes rendus de l’Académie des sciences, série chimie.
1995 : membre du conseil d’administration de la Fondation de la Maison de la chimie.
1998-2004 : membre du conseil scientifique d’EDF.
2004-2008 : membre du conseil scientifique du CEA (Nouvelles technologies de l’énergie).
2007 : membre du conseil scientifique de l’European institute for energy research (EDF - université de Karlsruhe).

DISTINCTIONS ET PRIX
Chevalier de la Légion d’honneur, chevalier de l’Ordre national du Mérite, commandeur des Palmes académiques.

Membre de l’Academia europea (1998).
Membre fondateur de l’Académie des technologies (2000).
Membre de la Société française de chimie, président de la division de chimie du solide.
Membre de l’Académie de sciences allemande Leopoldina (2002).
Membre correspondant de l’Académie royale des sciences d’Espagne (2005).

Prix Langevin de l’Académie des sciences (1977).