CONCERT 2017

 

Depuis la naissance de l’Académie royale, la musique a tenu une place importante. Isaac Sarrau de Boynet (1685-1772), un des cofondateurs de l’Académie, était à la fois musicologue, compositeur, joueur de viole, et chef d’orchestre. Dès les premières réunions, les conférences littéraires et scientifiques alternèrent avec des concerts et même des bals. Un temps était toujours consacré à la musique avec des cantates, des actes d’opéra, des motets, des psaumes. Les académiciens eux-mêmes formèrent un chœur d’une trentaine de personnes. A partir de 1735, l’Académie donna de véritables concerts, ouverts au public et le Concert bordelais de l’Académie devint vers 1750 une institution fameuse de la vie bordelaise. Les concerts comportaient toujours deux parties, une profane et une religieuse. Isaac Sarrau de Boynet créa même sous l’égide de l’Académie une école de musique, formant des jeunes chanteurs et instrumentistes.
Cette tradition musicale a perduré au fil des trois siècles de la vie de l’Académie et aujourd’hui encore, chaque année, une séance est consacrée à un concert dans les salons de l’Académie. Depuis plusieurs années, ce sont des élèves du conservatoire à rayonnement régional de Bordeaux qui se produisent devant les académiciens et le public, avec l’aide pour l’organisation pratique de ce concert de madame Hélène Gauducheau, du Service de l'action culturelle et de la communication du Conservatoire.
Cette année, les professeurs avaient souhaité que de jeunes élèves puissent participer à ce traditionnel concert de l’Académie programmé le mardi 7 mars 2017. C’est donc un quatuor composé de Mathilde Portelli, Daphnée Saioud, Victor Gonthier (Violons) et Maxime Fidèle (Violoncelle) qui a ouvert le concert en interprétant des extraits de La Traviata de Giuseppe Verdi puis du ballet Guillaume Tell de Gioachino Rossini. Bien qu’un peu impressionnés par le cadre, ces très jeunes élèves se sont montrés à la hauteur de l’attente de leur professeur, monsieur Emmanuel Pesme.
Ensuite un trio et deux quatuors d’élèves des classes supérieures du Conservatoire se sont produits sous la direction de leur professeur, monsieur Jean-Paul Minali Bella :

-    Estelle Lance et Alisa Dmytrychenko (Violons), Johanna  Lagarde (Violoncelle) ont interprété une fugue de Ludwig van Beethoven ;
-    Natasha Grisard et Naomi Orts (Violons), Angèle Pungier (Alto), Louisa Deloye (Violoncelle) ont joué les 1er, 2ème et 3ème mouvements des Quintes de Joseph Haydn ;
-   Sébastian Lara Franco (Violoncelle), Paul Karekesi et Manon Cluzeau (Violons), Clément Hoareau (Alto) ont interprété les 1er et 2ème mouvements du Quatuor Opus 18 n°1 de Ludwig van Beethoven.

Comme les années précédentes, les académiciens et le public ont été séduits par la qualité des interprétations de ces élèves du Conservatoire, tous certainement promis à un bel avenir musical puisque la plupart d’entre eux souhaitent faire de la musique leur devenir professionnel.