DÉCÈS DE CHRISTIAN HUETZ DE LEMPS


L’Académie a eu la douleur de perdre le 3 octobre monsieur Christian Huetz de Lemps membre résidant depuis 2011.

Le président de l’Académie, Philippe Loupès, a ouvert la séance publique du jeudi 9 novembre en évoquant la mémoire de Christain huetz de lemps, puis le secrétaire perpétuel, l’amiral Alain Béreau a, selon la tradition, lu l’hommage des académiciens à leur confrère disparu. Son frère Alain Huetz de Lemps, membre honoraire de l'Académie, et son gendre monsieur Frédéric Laux, directeur des Archives de Bordeaux-Métropole, assistaient à cet hommage.

HOMMAGE À CHRISTIAN HUETZ DE LEMPS LU PAR LE SECRÉTAIRE PERPÉTUEL

Notre confrère Christian Huetz de Lemps, entré à l’Académie en 2011, nous a quittés le 3 octobre dernier, des suites d’une opération chirurgicale. C’était un très grand géographe, professeur et chercheur unanimement reconnu par le monde universitaire.

Né le 12 mars 1938, Christian Huetz de Lemps a fait toutes ses études secondaires aux Sables d’Olonne. Il obtint en 1956 la mention très bien au baccalauréat et fut le lauréat du concours général de philosophie.
Il choisit la géographie pour ses études supérieures, comme son frère aîné Alain, même s’il avait toujours été très attiré et passionné par l’histoire. Son père était d’ailleurs historien, tout comme le seront deux de ses cinq enfants.
Après une année de propédeutique à Nantes, il a donc rejoint à Bordeaux son frère, alors assistant de l’Institut de géographie, fondé par Louis Papy, avec des professeurs de haut niveau comme Guy Lasserre, qui ont été tous les deux membres de notre Académie.
Reçu second à l’agrégation en 1961, il a obtenu son diplôme d’études supérieures avec un mémoire sur l’île d’Yeu : L’île d’Yeu, étude historique et géographique.
Christian Huetz de Lemps était également un sportif de haut niveau, en volley-ball, joueur du Bordeaux Etudiant Club (BEC) ; il accomplit son service militaire au sein du prestigieux Bataillon de Joinville.
Sa vie professionnelle prit une orientation décisive lorsqu’il obtint en 1961 une bourse de recherches offerte par le Rotary des Sables d’Olonne pour son projet d’études des îles Hawaï, dont il deviendra le grand spécialiste, îles Hawaï qui ont été, ainsi qu’il aimait à le rappeler, le dernier des grands ensembles insulaires découverts par les européens en 1778.
Il prit donc un congé sans solde pour un séjour d’une année aux îles Hawaï, démarrant ainsi ses études de thèse d’Etat. Ce fut pour lui un séjour fondateur d’une véritable passion, qu’il entretint tout au long de sa vie, puisque en juin dernier il publiait un ouvrage exceptionnel sur ces îles : Le paradis de l’Amérique, Hawaï, de James Cook à Barack Obama.
Parallèlement, il a poursuivi sa carrière d’enseignant chercheur, assistant à la faculté des lettres et sciences humaines de Bordeaux en 1964, puis maître-assistant  à partir de 1968. Il soutint sa thèse en 1977, sur Les îles Hawaï, étude et géographie humaine, monumental travail de 1746 pages.
Sa carrière, jusqu’à sa retraite en 2007, après 43 années d’enseignement et de recherches, a été brillante et variée. Il fut directeur de l’Institut de géographie de Bordeaux jusqu’en 1983 et il avait créé et dirigé le Centre de recherches sur les espaces tropicaux à Bordeaux III (1981-1992). Il fut secrétaire général des Cahiers d’outre-mer de 1973 à 1999. Il avait été élu à l’université de Paris-Sorbonne en 1991, où il a dirigé l’Institut de géographie et l’UFR de géographie de 1993 à 1998. Il a été tout au long de sa carrière responsable de nombreux concours de recrutement et membre de nombreux jurys, CAPES, agrégation, ainsi que directeur de thèses… Il accomplit aussi plusieurs missions en Afrique et dans le Pacifique qui lui avaient permis d’acquérir une connaissance exceptionnelle de ces mondes. Il fut ainsi responsable de sept accords de coopération universitaire avec des pays d’Afrique francophone.
Christian Huetz de Lemps a été aussi l’auteur tout au long de sa carrière de très nombreuses publications : livres, articles, contributions. Il participait à l’Encyclopédia Universalis. On peut citer aussi Îles rêvées : territoires et identités en crise dans le Pacifique insulaire, ouvrage en collaboration avec Dominique Guillaud et Olivier Sevin, ainsi bien sûr que son récent livre Le paradis de l’Amérique, Hawaï, de James Cook à Barack Obama.
Il avait contribué avec joie à un ouvrage de sa fille Claire : 101 mots pour comprendre le Pacifique. Un florilège intitulé Comme un parfum d’îles lui avait été offert en 2010 par plusieurs universitaires. Il s’était aussi toujours intéressé à l’histoire, notamment celle de Bordeaux : on peut citer sa Géographie du commerce de Bordeaux à la fin du règne de Louis XIV et L’histoire de la chambre de commerce et d’industrie de Bordeaux.
Tout au long de ses  recherches, notre confrère s’est toujours appuyé sur une méthode de travail rigoureuse : bonne documentation préalable, lecture exhaustive des ouvrages se rapportant au sujet, long travail sur le terrain et analyse approfondie des réalités. Il avait toujours le souci de mettre l’accent sur la géographie humaine. Christian Huetz de Lemps s’est ainsi inscrit dans le sillage de cette Ecole française de géographie, dont la réussite et l’éclat ont été incomparables.
Commandeur des Palmes académiques, Christian Huetz de Lemps avait été élu en 2011 à l’Académie au fauteuil de Pierre Botineau, ancien directeur de la bibliothèque de Bordeaux, admis à l’honorariat, et il avait été reçu le 19 mai 2011 par notre confrère Jean-Pierre Poussou, illustrant ainsi leur très grande amitié de plus de quarante ans.

Très attaché à sa famille, à ses cinq enfants et à ses nombreux petits-enfants, Christian Huetz de Lemps avait été terriblement affecté par la perte de son épouse Françoise il y a moins d’un an.
Il nous laisse le souvenir d’un homme très attachant et estimable, aux très grandes qualités professionnelles, qui était resté modeste et discret, toujours souriant et attentif aux autres.