RÉCEPTION DE MONSIEUR JACQUES DES COURTILS

EN QUALITÉ DE MEMBRE RÉSIDANT

 

Monsieur Jacques Des Courtils, archéologue, a été reçu en qualité de membre résidant le jeudi 20 juin au fauteuil de monsieur Alain Huetz de Lemps qui avait été admis à l’honorariat en 2018 à sa demande.
Selon la coutume Jacques Des courtils n’a donc pas fait l’éloge de son prédécesseur, son discours de remerciements a porté sur Les processions religieuses dans les villes antiques.
Le discours de réception a été prononcé par monsieur Henri de Grandmaison.
Selon la tradition, la présidente de l’Académie, madame Hélène de Bellaigue, a remis au nouveau membre résidant une médaille de l’Académie à l’effigie de Montesquieu gravée à son nom, un exemplaire de la Coutume de l’Académie et elle l’a invité à signer le registre de présence aux séances.
A l’issue, monsieur Jacques Des Courtils avait invité ses consœurs et confrères, ainsi que ses amis, à une réception dans la bibliothèque de l’Académie.

Diplômé de l’Ecole normale supérieure d’Ulm, docteur en archéologie de l’Ecole française d’Athènes, Jacques Des Courtils a été professeur d’histoire antique et d’archéologie classique à l’université de Bordeaux Montaigne, spécialiste de la civilisation gréco-romaine, notamment sur les territoires de la Grèce et de la Turquie.
Il a mené régulièrement de fouilles archéologiques en Grèce sur les sites de Thasos et d’Argos et il a été directeur de la mission française de fouilles sur le site archéologique de Xanthos, sur la côte sud de la Turquie.

Les travaux de recherche de Jacques Des Courtils ont porté sur l'Asie Mineure et la Méditerranée orientale : l’architecture et l’urbanisme grecs, les sanctuaires de Thasos, l'architecture dans l'Asie Mineure, les contacts transméditerranéens dans l'Antiquité… Il a publié une dizaine d’ouvrages dont Civilisations oubliées de l'Anatolie antique aux Presses universitaires de Bordeaux, Basiliques et agoras de Grèce et d'Asie Mineure aux éditions Ausonius et il est l’auteur de très nombreuses articles scientifiques, notamment pour la revue Archeologia.